Centres Horizons

Qu’est-ce qui constitue la ville ? La substance construite ? Les présences qui la traversent ?
Centres Horizons est un ensemble de travaux menés en collaboration avec le marionnettiste Renaud Herbin entre 2003 et 2008. Il s’agit essentiellement d’une collection d’images et de films mettant en jeu la perception et la représentation des villes que nous avons traversées, de Saint-Jacques-de-la-Lande à Berlin, Buenos Aires, Montréal, Pantin, Lisbonne ou encore Aubusson. Cette longue période de découvertes et d’expérimentations a notamment abouti à la création des spectacles Mitoyen et Lopin.

Centres Horizons a reçu le soutien de l’Institut Français, de la DRAC Bretagne, du Conseil Régional de Bretagne, du Département d’Ille-et-Vilaine, des Villes de Rennes, de Saint-Jacques de la Lande et de Pantin, de la Scène Nationale d’Aubusson, du Service Culturel de l’Ambassade de France à Buenos Aires et de la Schaubude-Puppentheater Berlin.
L’ensemble du projet a été développé au sein de la Compagnie Là Où-Marionnette Contemporaine.

mitoyen

Spectacle (50′), 2006

Mitoyen mêle les présences humaines aux marionnettes, aux images et aux sons pour une traversée des échelles de l’architecture aux confins du rêve et du quotidien.
Créé au festival Mettre en Scène du Théâtre National de Bretagne, Mitoyen a ensuite tourné en France et à l’étranger.

Conception : Renaud Herbin et Nicolas Lelièvre
Mise en scène : Renaud Herbin et Julika Mayer
Manipulation et jeu : Renaud Herbin, Paulo Duarte et Grégory Gouband
Création sonore : Morgan Daguenet
Vidéo & Maquettes : Nicolas Lelièvre
Création lumière : Laurent Queyrut
Régie générale : Fabien Bossard

AUBUSSON

Vidéo, 2008

Cette série d’images à la frontière entre image fixe et image animée dresse un portrait de la ville d’Aubusson et de ses habitants. Les techniques digitales employées ici revisitent les codes de la carte postale, de la stéréophotographie, voire du diorama.
L’ensemble se joue des clichés associés à cette région que l’on qualifie parfois de «désert français» mais s’attache surtout à les déjouer en permettant au regard de s’attarder sur des points de vues, des visages, des attitudes.
La série complète à été présentée à Aubusson au printemps 2008, sur des moniteurs disséminés dans les vitrines des commerçants du centre-ville.

En collaboration avec Anamaria Fernandes
Avec les habitants d’Aubusson
Production : Théâtre Jean Lurçat, Scène Nationale d’Aubusson

ESQUINAS

Vidéo (2’23), 2005

Très imprégnée de culture européenne, Buenos Aires est pourtant quadrillée à la manière des villes américaines. Mais différents quadrillages se juxtaposent et la rigueur de cette organisation n’est qu’apparente. Le promeneur, mis en confiance par cette illusion de logique, s’y voit rapidement perdre ses repères.
Comme souvent dans les villes « tramées », on utilise pour se repérer les coins de rues, les croisements. Mais qu’est-ce qui ressemble plus à un coin de rue qu’un autre coin de rue, à un bloc qu’un autre bloc ?

Musique : Bertùf
Production : El Basilisco (Buenos Aires) avec le soutien de l’Institut Français

PORTRAITS

Photographies, (2003-2005)

Portraits in situ d’habitants de Saint-Jacques-de-la-Lande et de Pantin. Chaque image est réalisée au cours d’une promenade avec un habitant dans son quartier. Nous choisissons ensemble une manière de jouer avec les formes et les fonctions de l’architecture.

ANOMALIES

Vidéos (durées variables), 2004-2006

Faire une image évidente ou attendue dans la ville puis y introduire un décalage. Faire bouger les bâtiments, par exemple, mais les faire bouger si lentement qu’il est presque impossible de déceler le mouvement, comme pour les aiguilles d’une montre.

Produit avec le soutien de l’Institut Français

LUGARES

Vidéo (3’55), 2007

Lugarès est un parcours réalisé en stop-motion dans les rues de Lisbonne et de Penela avec des danseurs issus de diverses compagnies.

En collaboration avec Anamaria Fernandes
Musique : Mils

Produit dans le cadre du festival Lugar à Danca, Lisbonne

GLISSE

Vidéo (2’50), 2005

Réalisé en stop-motion, Glisse suit deux personnages faisant jouer leur corps dans les espaces de Saint-Jacques-de-la-Lande.

Avec : Renaud Herbin et Jean-Baptiste André
Musique : Mils

STRASBOURG

Photographies, (2015)

La ville, un paysage à investir. L’espace devient milieu et chaque tableau demande aux corps de prendre position. Ici, une jeunesse bien vivante se met en mouvement et engage une course. Elle se fédère autour d’un objet et chacun du groupe trouve sa place dans l’élan. Il s’agit de manifester le désir d’avancer dans ces lieux qui s’ouvrent comme autant d’imaginaires singuliers. L’action est représentée à l’échelle de la ville, l’ébauche de fiction fait partie du paysage.

Réalisé en 2015 à l’occasion de l’exposition rétrospective Centres Horizons au TJP-CDN d’Alsace.

Avec la participation des élèves du Lycée Marie Curie à l’Esplanade, du collège Hans Arp à l’Elsau et du collège Truffaut à Hautepierre. Remerciements à David Nejman, Christine Runtz, Anne Ayçoberry et Géraldine Strajnic.

Share Project :

  • Categories:
  • Share Project :